Un écart générationnel…

 

Un écart intergénérationnel se creuse au sein de la profession vétérinaire avec l’évolution des aspirations des jeunes générations en lien avec une évolution plus globale de la société entière. Ces changements sont parfois difficiles à accepter par les vétérinaires plus expérimentés qui ne comprennent pas toujours leurs plus jeunes collègues. En cas de manque de communication, le conflit intergénérationnel n’est alors plus très loin.

VetFutursFrance a mené une enquête auprès de 2600 vétérinaires français concernant leur ressenti sur les valeurs de notre profession. Ces valeurs ne sont pas immuables et peuvent conduire à un fossé entre les différentes générations de vétérinaires. En effet, certaines sont aujourd’hui montantes comme le savoir-faire, l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle et le respect de l’animal alors que d’autres sont en perte de vitesse comme la confraternité et le respect. (Lire les articles : « Les valeurs vétérinaires montantes » et « Les valeurs vétérinaires en perte de vitesse« )

… source d’isolement professionnel

 

Cet écart générationnel et l’absence d’entraide entre pairs peut conduire à un sentiment d’isolement professionnel et favoriser un climat délétère au bien-être psychologique.

Or, il s’avère que l’appartenance à une communauté est un facteur protecteur essentiel contre le suicide. Le maintien d’un corps et de la confraternité vétérinaire est un bouclier puissant pour maintenir les liens entre les vétérinaires et empêcher l’isolement social et professionnel.

 

 

Bibliographie

Tupin, D. (2005). Le syndrome d’épuisement professionnel ou burn out : enquête chez les vétérinaires praticiens / Déborah Tupin ; directeur de thèse Claude R. Petit. S.l.: [s.n.]

* VetFutursFrance, Le Livre Bleu.